Conte de l’Avent – Comment Joe le cha(t)foin estourbit un canard poilu dans la géode chatoyante – 23 –

Pour avoir le début de l’histoire, c’est ici.

Une fois ce futur Pierre-Henri disparu, la lumière bleue abritée par Joe ressortit. Elle flotta devant le petit groupe, puis alla se loger au cœur du Pierre-Henri présent. Celui-ci irradia, éclairant la géode de mille feux. Le jeune Pierre-Henri se rapprocha, lui tint la main puis rétrécit à grande vitesse pour finir aspiré par l’oreille droite de l’homme. Pierre-Henri avait ainsi retrouvé son âme et sa jeunesse.

Il se tourna vers le canard et soupira. L’animal n’avait toujours pas repris conscience. Pierre-Henri le détacha, le recueillit dans ses bras et le tint serré contre son torse. Dans un grand éclair de lumière bleue, le canard poilu fut incorporé à l’homme. Enfin réunifié, celui-ci s’assit en tailleur au sol, appuyé contre une des colonnes de Saphir. Joe vint le renifler et, rassuré par son odeur, se lova au creux des genoux de son ami pour une sieste ronronnante et bien méritée.

Ils se réveillèrent tous deux, bien calés dans un fauteuil dans le salon de Samantha, Joe sur les genoux de son ami. Samantha était étincelante, deux minuscules étoiles argentées faisaient briller la commissure externe de ses yeux. Elle félicita les deux comparses pour leur éclatante victoire sur la Tigrée et proposa à Joe un bol de lait et un choix : souhaitait-il poursuivre son existence sous forme de chat ou bien voulait-il redevenir humain ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *