Conte de l’Avent – Comment Joe le cha(t)foin estourbit un canard poilu dans la géode chatoyante – 24 –

Pour avoir le début de l’histoire, c’est ici.

Deux ans plus tard, Joe et Pierre-Henri fêtaient Noël dans le refuge pour adolescents isolés qu’ils avaient créé ensemble. L’adolescence de Joe était terminée, et sans être vraiment beau, il n’avait plus de boutons ; ni ses cheveux ni sa peau n’étaient gras ; son sourire franc illuminait régulièrement son visage par ailleurs quelconque. Son amitié avec Pierre-Henri lui avait tellement chauffé le cœur qu’il n’était plus du tout en demande auprès des jeunes de son âge, et ses relations en étaient grandement fluidifiées. Il abordait donc sereinement l’âge adulte, confiant en lui et en ses projets.

Ils avaient actuellement cinq jeunes dans leur refuge, deux orphelins trop grands pour être accompagnés par l’Aide Sociale à l’Enfance, et trois jeunes mis à la porte de chez eux par leurs familles que Samantha L’Étoilée leur avait envoyés.

Le repas de fête était chaleureux, à défaut d’être gargantuesque. Chez eux, par égards pour leur ancienne condition, pas de viande ou de poisson, mais une profusion de légumes cuisinés avec amour, des rires, des jeux et tout un tas de pensionnaires à poils, plumes, épines ou écailles qui égayaient leur quotidien en se refaisant une santé. Fidèle à ses promesses, Joe prenait soin des animaux, des villes, des champs ou des bois, qui étaient blessés, affamés ou harassés, et militait auprès des collectivités pour redéfinir le concept d’espèces nuisibles ou utiles. Il avait obtenu gain de cause à Melun où la toute première déchetterie assistée par rongeurs, avec un sanctuaire pour les rats, allait être inaugurée en janvier.

Pour ce Noël, Joe et Pierre-Henri s’offraient mutuellement un tatouage au creux du poignet : pour Joe, la moitié d’une tête de canard, des rastas tombant sur l’œil droit et pour Pierre-Henri la moitié d’une tête de chat avec un bandana.

FIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *