La plus belle matière du monde

Un groupe. Quinze corps qui se découvrent. Quinze volontés à guider pas à pas vers un dessein commun. Quinze sensibilités à ménager. Quinze esprits à mêler, tisser, souder pour construire la plus belle des entités. Une troupe.

Un potentiel de haut vol. Un pari risqué. Ne surtout pas gâcher les millions de possibles qu’ils laissent entrevoir. Récolter, mettre en forme, cultiver chaque pousse sortie par hasard. Insuffler assez d’énergie pour tenir la distance. Badigeonner de confiance comme engrais et ciment. Saupoudrer le tout d’euphorie, d’émerveillement, de complicité. Savourer les instants de grâce, incrustés dans le cœur sitôt disparus.

Le cœur gonflé d’espoir, tout est permis pour un temps. Et si ça marchait? Se pourrait-il que le nectar de ces quinze fleurs sauvages nous donne la liqueur la plus subtile qui soit? Distillons, distillons, afin que le moment venu chacun se régale au calice de l’ultime consécration. L’éphémère en œuvre d’art qui scellera l’appartenance de tous à cette troupe exceptionnelle. La notre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *