La porte dévergondante

Un jour, par curiosité, j’ai poussé la porte et je suis entrée. Un monde de rires, d’actions imaginaires, fantastiques, de situations cocasses, suggestives. De la timidité, réelle et feinte. Un immense plaisir à vivre cent vies, rencontrer mille personnes et se découvrir à travers la peau d’un autre. Depuis, je pousse chaque semaine cette porte sublimant les caractères, les émotions, les relations. Laissant avec mon manteau la fille sage au vestiaire, je participe à la débauche ambiante dans ce sanctuaire protégé où l’expression est reine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *